Comment couper un arbre dangereux ?

Les arbres mourants ou morts doivent être coupés par souci d’esthétique, de sécurité ou pour la santé. Cette décision doit être mûrement réfléchie, car c’est une opération qui peut se révéler dangereuse tant pour la personne qui la pratique, que pour son entourage. Le présent article fait une présentation de quelques conseils et astuces pour abattre un arbre dangereux. N’hésitez pas à consulter notre autre dossier sur l’entretien de jardin si vous souhaitez d’autres conseils.

Choisir le matériel nécessaire

Pour abattre un arbre, il faut d’une part utiliser un équipement de protection et d’autre part des outils adéquats. Il est indispensable de se protéger avec un casque de sûreté, une paire de gants, une combinaison de protection contre les coupures, des chaussures spéciales et des protège-oreilles.

Différents outils sont nécessaires en fonction de la taille de l’arbre. Le plus souvent, on abat les arbres de taille moyenne et de grande taille à la scie mécanique. Quant aux plus petits arbres, il est possible de les couper avec une hache.

arbre dangeureux
arbre dangeureux

Abattre un arbre en toute sûreté

Quel que soit le type d’arbre que l’on souhaite abattre, il est important de se rappeler que le poids d’un arbre dépasse des centaines de kilos. Le couper sans techniques peut causer d’innombrables dégâts surtout lorsqu’il tombe.

Il convient donc de respecter certains préalables et d’adopter des techniques qui permettront d’abattre l’arbre sans risques pour celui qui coupe et son environnement.

Examiner l’arbre et ce qui l’entoure

La première étape consiste à observer l’environnement autour de l’arbre. La détection des entraves qui peuvent rendre difficile la tâche comme une clôture, des voitures, une cabane, des fils aériens doit se faire.

Aussi, il importe de prendre en compte les irrégularités du sol et d’envisager un endroit pour se replier. Par la suite, l’inclinaison naturelle de l’arbre est à examiner. En effet, pour que la chute se fasse sans dégâts, il faudrait que ce soit du côté de son angle de croissance naturel. Il faut observer l’arbre pour détecter la présence de branches mortes prêtes à tomber.

Outre cela, le bûcheron doit examiner le tronc de l’arbre afin d’y déceler la présence de plaies ouvertes. Les plaies révèlent que le milieu de l’arbre est pourri ou creux. En pareils cas, il est recommandé de recourir aux services d’un spécialiste. Ce dernier sera plus apte à maîtriser le sens de la chute de l’arbre.

Entamer la coupe de l’arbre

Pour commencer cette phase, il est nécessaire d’effectuer une entaille en forme de V sur une partie de l’arbre dans le sens de l’inclinaison naturelle. La coupe de 90 degrés à celle de 45 degrés est à privilégier pour la forme en V.

Ensuite, on doit faire une entaille à l’arrière du côté opposé de 5 cm environ plus haut que la marque en V. Cette encoche permet de dégager les obstacles qui se trouvent à l’arrière et qui peuvent empêcher l’arbre de tomber. Il n’est absolument pas conseillé de faire une entaille à un niveau plus bas que la marque en V.

Pour ne pas entraîner la perte de contrôle sur l’arbre, il vaut mieux éviter de le fendre entièrement. La direction de la chute de l’arbre doit être vraiment maîtrisée. Enfin vient le moment d’enlever la tronçonneuse lorsque l’arbre s’incline et veut tomber. Tout le monde doit s’éloigner et se réfugier dans la zone de repli prévu à cet effet.

Débarrasser le tronc de ses branches

Après avoir coupé l’arbre, il faut maintenant le déplacer pour éviter qu’il n’encombre et ne représente un danger pour l’entourage. Il faudra donc le morceler en de petites parts pour les jeter ou pour s’en servir. Avant cette étape, il est nécessaire d’enlever les branches de chaque côté de l’arbre.

De toutes les étapes, celle-ci est la plus longue et la plus dangereuse. En réalité, la pression des branches peut entraîner des catapultes. Ces derniers peuvent causer des accidents en projetant la tronçonneuse dans tous les sens. Dans le but de réduire la charge sur le tronc de l’arbre, il faut enlever toutes les branches à feuilles et ensuite scier les grosses branches.